Non seulement nous consommons plus d’eau que nous n’en aurons, mais à l’échelle planétaire nous la gaspillons. Il devient indispensable d’optimiser notre consommation et notre gestion de l’eau. Dans ce contexte, le Big Data est le meilleur allié des acteurs de la filière.

Dans un rapport de l’ONU, les analystes ont prévu que la consommation d’eau dépassera les ressources disponibles de 40% en 2030. En France pourtant 700 milliards de litres d’eau potable sont perdus à cause des fuites d’eau, soit un litre sur cinq. Une situation qui a fait l’objet d’une enquête du magazine Cash Investigation avec Elise Lucet sur France 2 en mars 2018. Face à cette urgence, le Premier Ministre Edouard Philippe, a annoncé la mise à disposition d’une enveloppe de 100 millions d’euros pour aider certaines communes à éviter les fuites et les gaspillages. Les technologies Big Data peuvent permettre de mieux gérer cette ressource vitale en apportant des solutions aux entreprises, aux collectivités, et aux particuliers.

L’enjeu est global. Le problème des pertes colossales engendrées par les fuites d’eau a été pointé du doigt en 2013 seulement par la Banque Mondiale. L’organisation estime les pertes annuelles des services municipaux dans le monde à 14 milliards de dollars par an. 25 à 30 % des ressources disponibles partent dans la nature en raison du manque d’entretien des réseaux.

Les capteurs intelligents Smart Meters

Au-delà de l’entretien et du remplacement des canalisations, qui peuvent être un vrai casse-tête selon les communes, les entreprises de gestion des eaux mettent en place des smart meters, capteurs intelligents, qui permettent de géolocaliser les fuites dans la ville. 150 000 capteurs correspondent à 60 millions de dollars. C’est là qu’intervient le Big Data dès lors que ces milliards de données doivent être traitées et analysées. Depuis 2000, les réseaux d’eau potable et d’assainissement fournissent de la donnée à grande échelle. Les retours sur investissement attendus sont importants.

ServO, le centre de pilotage en hypervision de Veolia, contrôle les conduits d’eau potable sur plus de 8500 km en Ile-de-France : détections de pollutions, fermeture des vannes, alerte de la population par SMS. Le système gère 1,2 milliard de données issues des usines, réservoirs et châteaux d’eau, y compris le suivi des 1400 agents du Syndicat des Eaux d’Ile de France, pour 150 communes, soit 4,5 millions de consommateurs sur 7 départements.

La ville de Lyon quant à elle, dans son cahier des charges Smart City dès 2016, exigeait d’avoir accès à toutes les données de gestion de son réseau d’eau. De quoi inciter le géant Veolia à opérer sa transformation numérique en mettant en place son premier Centre de supervision « Hublot » avec un avant-goût de Big Data et de maintenance prédictive.

Les tours de contrôle de l’eau

Suez a développé une dizaine de Centre Visio sur tout le territoire français rattachés à ses 14 agences régionales. Ces « tours de contrôle » récupèrent les Data de milliers de capteurs et compteurs intelligents. Le Smart Operation Center supervise l’ensemble des services Smart Water et Smart Metering. L’objectif est toujours d’améliorer l’exploitation des réseaux d’eau et prévenir les accidents :

  • Qualité de l’eau potable
  • Rejet des eaux usées dans l’environnement
  • Service client de détection de fuites et alertes
  • Changement climatique et élaboration de plans de crises
  • Services aux collectivités, qualité des eaux de baignade
  • Projections sur 20 ans liées à la diminution de la neige dans les Alpes
  • Gestion des ressources disponibles vs les nouveaux usages de consommation

Les compteurs d’eau communiquent à distance avec la technologie ON’connect de Suez. 500 collectivités en sont équipées.

Les initiatives locales

Chaque acteur peut s’engager et agir localement pour un traitement durable et citoyen de l’eau au niveau local.

60 villes en France et en région parisienne utilisent une solution déclarative. L’application mobile Tellmycity incite les citoyens à signaler les fuites d’eau et autres problèmes de voiries. Les données regroupées dans un dashboard permettent de prioriser les interventions des techniciens.

Dans les Pyrénées Orientales, le syndicat mixte de Bouleternère, Saint-Michel de Llotes, Corbère et Corbère-les-Cabanes a équipé son réseau d’eau potable de 200 marqueurs RFID. Une solution de géoréférencement qui permet la détection et l’identification des ouvrages enterrés jusqu’à 1,5 mètre de profondeur. La promesse : une réduction de 25 à 40% des coûts.

Le Big Data et la Data Science accélérateurs de performance

Les données stockées sont très volumineuses. Des analyses rétrospectives sont réalisées grâce aux outils de Data Science de plus en plus élaborés. Cela permet de comprendre certains phénomènes, de prédire les incidents et de mieux planifier la maintenance. En utilisant les données de tous les incidents du réseau à partir d’une certaine date par exemple et en réalisant des algorithmes de prédiction d’incident, l’opérateur planifie les tournées de maintenance et l’entretien du réseau afin de répondre à deux objectifs : la qualité de service et l’optimisation des coûts.

Les cas d’usage sont très nombreux en fonction des utilisateurs. Les algorithmes promettent d’envisager une meilleure utilisation de l’eau en agriculture, mais aussi dans l’industrie. Du côté des particuliers, certaines villes peuvent maintenant avoir des réponses à des besoins précis. Par exemple à Biarritz, la ville anticipe ses hausses et baisses de consommation d’eau en construisant des modèles prédictifs sur les mouvements d’occupation ou non de la ville par les touristes et les propriétaires de résidences secondaires.

Pour les villes et syndicats des eaux, chaque nouvel appel d’offre est l’occasion d’exiger plus d’intelligence dans le traitement des eaux de la part du prestataire de service qui sera sélectionné.

Crédit photo : Tyler Lastovitch – Unsplash

Sources :

Le BigData >    https://www.lebigdata.fr/eau-education-big-data-2803
Le Point >        https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/energie-environnement/eau-le-potentiel-d-application-du-big-data-est-tres-vaste-578057.html
Green Citizen > http://www.greencityzen.fr/fr/2017/06/09/liot-big-data-aident-industriels-traitement-de-leau-a-economiser-temps-de-largent/
L’Usine Digitale > https://www.usine-digitale.fr/article/des-marqueurs-rfid-pour-georeferencer-les-canalisations-d-eau-catalanes.N388892
L’Usine Digitale > https://www.usine-digitale.fr/article/veolia-a-besoin-d-allies-pour-sa-transformation-numerique-et-le-sait.N388733
France Info > https://www.francetvinfo.fr/politique/gouvernement-d-edouard-philippe/fuites-d-eau-le-casse-tete-des-communes_2916301.html
France Info > https://www.francetvinfo.fr/economie/eau-le-scandale-du-gaspillage_2654952.html